Le follicule pileux : fonctionnement et développement

Le follicule pileux est le seul organe du corps humain qui est capable de mourir et de renaître de lui-même, en totale autonomie et de manière parfaitement cyclique. Il est absolument unique et fascine la science depuis de nombreuses années. Voici ce qu’il faut savoir à son sujet.

Qu’est-ce que le follicule pileux ?

Le follicule pileux correspond au follicule de cheveux humain, que l’on peut aussi appeler follicule pilo-sébacé. Mais on le trouve aussi à la base des poils, présent sur la majeure partie de notre corps. En effet, le follicule pileux désigne la petite cavité dans laquelle le poil naît et se développe. Notre peau présente donc une structure particulière, qui permet aux poils de se développer par le biais du phénomène de la kératinisation. L’ensemble de notre corps contient des follicules pileux, hormis le nombril, les paumes, les plantes, et les organes génitaux. Lorsqu’on utilise des machines de dépilation, on cible alors la racine du poil.

La préparation de la peau par les cellules

Trois types de cellules sont présentes dans le follicule pileux : les fibroblastes, les cellules souches épithéliales, et les cellules épithéliales progénitrices. Les fibroblastes sont les cellules dermiques de la papille. Elles ont pour rôle de relier le follicule pileux au corps lors de la phase de croissance du poil. Les cellules souches épithéliales se rassemblent en un petit réservoir situé sous les glandes sébacées, appelé « bulge ». Elles peuvent générer les sébocytes de sébum ou les kératinocytes du poil.

Quant aux cellules épithéliales progénitrices, elles constituent les cellules les plus matures qui ont pour rôle de favoriser la production de poils. Elles interviennent au cours de la phase anagène, qui correspond à la croissance du follicule pileux. Et elles permettent le phénomène de kératinisation, aussi appelé « kératogénèse ». Ce phénomène implique la mort des cellules épithéliales progénitrices et leur accumulation, qui est à l’origine de la tige pilaire.

La croissance du poil : phase anagène

La phase anagène correspond à la croissance continue du poil. Au cours de cette phase, les cellules du derme envoient des signaux aux cellules du bulge, qui se transforment ensuite en cellules épithéliales progénitrices. Ces dernières se divisent alors en cellules mères et filles, qui meurent et permettent la kératinisation, et donc la naissance du poil. Il s’agit d’un cycle variable, dont la durée dépend du capital génétique et du sexe de l’individu. Il peut donc durer entre deux et six ans. Ici, il s’agit donc du cycle de vie du poil : de la naissance, jusqu’à son apogée. Ensuite, il tombe dans la phase catagène.

La dégradation du poil : phase catagène

Les poils naissent et se développent, tout comme les cheveux, au cours de la phase anagène. Cette dernière est donc à l’origine de la pousse des poils. Ensuite survient une nouvelle phase de dégradation, qui se nomme la phase catagène. Au cours de celle-ci, le poil se dégrade afin de laisser place à un nouveau poil. Il s’agit d’une phase majeure et indispensable dans le cycle de renouvellement des poils. Au cours de celle-ci donc, la matrice du poil meurt, tout comme le follicule pileux. Cependant, son cœur est préservé : il contient des cellules souches indispensables au nouveau cycle. Il remonte alors progressivement vers l’épiderme en entraînement le poil avec lui. Ce dernier aura vu sa longueur se réduire de moitié à la fin de la phase catagène, dont la durée varie entre deux à trois semaines.

Une phase de repos et un nouveau départ

C’est à ce moment que le follicule pileux entre dans une nouvelle phase, de repos cette fois-ci : la phase télogène. Sa durée varie entre deux et quatre mois. Ensuite, un nouveau départ est possible, grâce à l’arrivée d’une nouvelle phase anagène. Au cours de ces différents cycles de vie du poil, les protéines jouent un rôle essentiel. Elles gèrent les différentes phases par lesquelles passe le follicule pileux. Les poils naissent, meurent et se réincarnent sans cesse, au cours d’un processus complexe plus ou moins long, qui dépend généralement de chaque individu.

Item added to cart.
0 items - 0,00